Une conduite adaptée aux conditions climatiques

Chaque saison comporte des risques spécifiques pour la conduite. Cela nécessite l’adoption d’un comportement adéquat sur la route et l’utilisation d’un véhicule correctement équipé.

Pour sa 18ème édition la campagne de prévention routière « La bonne conduite » met l’accent sur les risques causés par les aléas météorologiques. La brochure élaborée en collaboration avec le Touring club Suisse (TCS), la Direction générale de la mobilité et des routes (DGMR) et les Service des automobiles et de la navigation (SAN), arbore le slogan « par tous les temps, prudence au volant ! ». L’accent est mis sur la prudence, l’entretien et l’équipement du véhicule, ainsi que sur l’adoption d’une vitesse adaptée aux conditions météo. Pour rappel, la loi fédérale sur la circulation routière (LCR) stipule qu’indépendamment des limitations, « la vitesse doit toujours être adaptée aux circonstances, notamment aux particularités du véhicule et du chargement, ainsi qu’aux conditions de la route, de la circulation et de la visibilité » (art. 32).

En conditions hivernales, les dangers sont nombreux à commencer par la neige et l’éventuelle formation de congères, comme cela a été le cas dans le Chablais en fin d’année dernière, entraînant la fermeture d’un tronçon de l’autoroute A9. De surcroît, le givre et le verglas transforment la chaussée en patinoire tandis que le brouillard réduit la visibilité. Le raccourcissement des journées et l’obscurité augmentent le risque d’heurter du gibier durant le crépuscule, la nuit et l’aube. Dans tous les cas, prudence et réduction de la vitesse sont les principes indispensables pour garder la maîtrise du véhicule. En automne, les fortes pluies sont la cause d’aquaplaning et de pertes d’adhérence, alors que les grandes quantités de feuilles mortes rendent la chaussée glissante et représentent un danger de chute important pour les deux-roues. La période estivale présente également son lot de dangers comme le soleil rasant, à affronter en abaissant le pare-soleil, en portant des lunettes à soleil et en nettoyant régulièrement le pare-brise. En ce qui concerne les amateurs de deux-roues, malgré les chaleurs caniculaires, leur équipement doit rester adapté pour offrir une protection efficace lors d’une éventuelle chute. Enfin, en termes de sécurité routière, un certain nombre de principes ne varient pas en fonction des saisons comme le respect des limitations de vitesse, la prudence, la proscription de l’alcool et des téléphones portables.